Appartement à Paris : pourquoi et comment louer en meublé ?

Location appartment meubléLa location meublée est une solution particulièrement prisée à Paris : selon l’observatoire LocService, en France, 20 % des logements sont proposés en location meublée – 26 % d’entre eux, dans la région parisienne.

 

La location d’appartements meublés à Paris

Le marché de la location d’appartements meublés à Paris est en effet très rentables pour les propriétaires : conformément à l’article 1708 du Code civil, le contrat de bail peut être rédigé de manière très libre :
 
– Le loyer se définit en accord avec les deux parties. A noter qu’il peut faire l’objet d’une révision, prévue dans le bail mais l’augmentation ne peut pas dépasser l’indice de référence des loyers de l’Insee. Sans autre précision, le loyer demeurera le même tout au long du contrat.
 
– Renouvelable tacitement, la durée du bail est fixée à une année – au lieu de 3 ans, en location vide – et peut être abaissée à 9 mois pour des étudiants.
 
– Le préavis pour le locataire est d’un mois au lieu des 3 mois en nu et celui des bailleurs est également réduit à 3 mois, au lieu de 6 mois, avant l’échéance du bail.
 
– Conformément au décret n°2002-120 du 30 janvier 2002, le logement mis en location doit être « décent » c’est-à-dire satisfaire à la sécurité physique et à la santé du locataire et comporter un minimum d’équipements et de confort. A noter, cependant, qu’il n’existe aucune liste officielle concernant les meubles à fournir. Le « minimum vital » requis étant laissé à l’appréciation de chacun.
 
En d’autres termes, la location meublée, à Paris, offre une souplesse de gestion très appréciée des propriétaires.
 
Il faut cependant préciser que la liberté dans la rédaction du contrat risque d’être mise à mal, au titre des nouvelles dispositions de la loi ALUR, qui prévoient un contrat type défini par décret.
 
Si ce dernier doit être conçu pour protéger les locataires, les propriétaires pourront certainement apprécier le formalisme et ainsi la réduction des risques, quant aux imprécisions, sources de conflits.
 

Une solution financièrement avantageuse ?

Les bailleurs de location meublée profitent globalement d’une meilleure rentabilité.
 
La libre fixation du loyer permet de percevoir des revenus plus élevés : selon l’observatoire LocService, « se loger dans une chambre, un studio ou un petit appartement coûte globalement 20% de plus, et 33 % de plus pour les deux, trois, quatre, cinq pièces tout équipés ».
 
Il faut cependant préciser que la loi ALUR pourra bientôt, encadrer ces loyers…
En termes de régime fiscal, la location meublée génère des revenus à déclarer au titre des bénéfices industriels et commerciaux (BIC), tandis que ceux relatifs à la location nue sont considérés comme des revenus fonciers.
 
Quel que soit le type de location, le bailleur profite souvent de réductions d’impôts et d’abattements, avec, par exemple, la loi Scellier ou la loi Borloo.
 
Une chose est sûre : la location d’appartements meublés à Paris attire de plus en plus d’étudiants, qui – sortant du giron familial – ne disposent pas de fonds suffisants pour s’équiper immédiatement, cliquez ici pour voir des offres.
 
D’une manière générale, ses principales cibles restent les personnes ne souhaitant pas s’installer durablement dans un logement et qui profitent ainsi de la durée plus courte de son bail.
 
Contactez l’agence immobilière Projection pour acheter un appartement à rénover en vue de le louer.